Souquer la drisse

Écrire en mon île confinée, 17e jour de confinement, jeudi 2 avril 2020
mercredi 8 avril 2020
popularité : 24%

Souquer la drisse

Désopilant mais phallocrate et macho, voire misogyne, un petit panneau, une blagounette, avec une superbe coquille, le comble, s’agissant de « couilles », quand on se souvient de l’anecdote sur l’étymologie de « coquille » :
« Les mecs se sont toujours demandés [sic} si les infirmières portaient des culottes sous leurs blouses. Maintenant ils savent : elles portent des couilles ».
Le courage et le dévouement ne sont pas l’apanage des « mecs » !
Elles sont au bout du rouleau, les infirmières, entre autres à cause des « fermetures de lits » selon l’expression atrocement consacrée, – soi-disant on ne ferme pas d’hôpitaux mais on ferme des lits sans souci des humains qui en auraient besoin, aujourd’hui, cruellement, – et en réalité on en a fermé, des hôpitaux, ne serait-ce que le Val de Grâce, hôpital militaire…
Dans les EHPAD, l’isolement dans leurs chambres de chaque résident rend nécessaire une augmentation des personnels : va-t-on recruter des soignants dans les établissements pour personnes âgées, alors que, comme à l’hôpital, on a perpétré le crime des suppressions de postes ?
Les soignants le crient, le hurlent : notre système de santé va à vau-l’eau.
Quelle galère ! Vent debout face à l’incurie voire la malhonnêteté de certains de ceux qui tiennent le gouvernail, il s’agit de tenir le cap de sa propre vie, tenir bon, souquer ferme ! Lorsque le vent est fort, contre vents et marées, contre vents et virus, il faut souquer la drisse pour l’étarquer, hisser le plus haut possible la voile de sa vraie vie. Vogue le vaisseau de la vie contre vents et virus !

Tiens ! Parmi les innombrables effets collatéraux de la crise du coronavirus, le fait qu’avant, quand on disait « la campagne », c’était péjoratif, méprisant. Maintenant, c’est laudatif, « à la campagne », fantasmatique, pour les citadins confinés, de même que le fameux « fais ça pour moi », on n’a plus besoin de demander, les gens le font pour toi tout de suite. Une solidarité se crée, ou se recrée, oubliée, à l’instar de ces légumes oubliés au savoureux goût d’enfance que l’on redécouvre aujourd’hui, faisant fi de l’agueusie, la perte de goût que peut causer cette saleté de covid.

Ibidem encore et encore, 17e jour de confinement, jeudi 2 avril 2020