Traduction en italien de RUE MONTE AU CIEL de Suzanne Dracius

par Leonarda Oliveri aux éditions PaginaUno
jeudi 20 avril 2017
popularité : 11%

- Le 20 avril 2017 arrive en librairie la traduction en italien de RUE MONTE AU CIEL par la traductrice sicilienne Leonarda Oliveri, publiée aux éditions PaginaUno avec le soutien du CnL (Centre national du Livre) et l’illustration de couverture de Marco Ceruti - Rue Monte au ciel di Suzanne Dracius in traduzione
Le mot de l’éditeur Giovanni Tranchida Altamira :
« Dans ce livre on s’amuse beaucoup, non seulement grâce à la superbe capacité d’écriture de l’auteur, mais aussi la prise de conscience, la lucidité et la fermeté avec laquelle elle raconte les figures féminines qui peuplent ces contes. Les femmes éduquées face à une rencontre ou un événement inattendu, menaçant ou dégradant, auquel elles réussissent à faire face en faisant preuve de courage, d’autodétermination et de volonté d’échapper aux contraintes morales et sociales. »
- Il 20 aprile arriva in libreria #RueMonteAuCiel di Suzanne Dracius, nella traduzione di Leonarda Oliveri e con la meravigliosa illustrazione di copertina di Marco Ceruti !
Questo libro ci sta appassionando tanto, non solo per la superba capacità di scrittura dell’autrice, ma anche per la consapevolezza, la lucidità e la fermezza con cui narra le figure femminili che ne popolano i racconti. Donne colte di fronte a un incontro o un evento inatteso, minaccioso o degradante, che loro riescono a fronteggiare dando prova di coraggio, autodeterminazione e volontà di sottrarsi alle costrizioni morali e sociali.
https://www.facebook.com/notes/paginauno-la-casa-editrice/pagineincantiere-rue-monte-au-ciel-di-suzanne-dracius/1213433272088043
Extrait de RUE MONTE AU CIEL :
…« la jeune épousée à demi éveillée vola comme en un rêve jusqu’au bout de la véranda, à l’opposé de la salle d’eau, jusqu’à l’endroit d’où, protégée par les frondaisons des fleurit-six-mois et le rideau cramoisi d’hibiscus de la Barbade, elle savait pouvoir regarder tout son soûl deux-trois courbes de la longue tracée menant à la distillerie. Jamais elle ne pourrait embrasser d’un seul regard tout le chemin, elle le savait : des touffes de bambous géants en masquaient la majeure partie. Mais là où ces chevelures crépues consentaient à s’écarter, jaillissait un trou de lumière découvrant un bout du sentier. Emma n’avait pas besoin de plus. […]
Lequel d’entre eux vient de parler ? C’est qu’elle s’y perd. Pas le premier homme, elle en est sûre. Cette voix-là, elle la reconnaîtrait entre mille, maintenant qu’elle l’a entendue, transperçant les moiteurs de l’aube.
L’humidité s’insinue, prend peu à peu possession d’elle. Emma frissonne. De fièvre, cette fois ? De quoi pourrait-ce être d’autre ? Une rougeur picote son visage. Ah ! vite qu’ils atteignent la trouée, qu’elle puisse les voir !
Mais quand ils seront arrivés là, Emma ne pourra plus les entendre. Déjà leurs voix se dissolvent, leurs paroles se perdent dans l’air. Elle ne distingue plus ce qu’ils disent. Seule lui parvient, à présent, une rafale de syllabes martelées, toujours les mêmes, incohérentes – « té-té-ké-ké-ka-pou-pouki » –, les aboiements appliqués de celui qui bégaie et articule plus fort que les autres. Pour compenser, se dit-elle. »
« De sueur, de sucre et de sang », nouvelle de Suzanne Dracius lue par l’auteure sur Île En Île, le site de l’universitaire de New York University Thomas C. Spear :
Une volcanique amoureuse qui s’offrit des « sensations fortes » au moins une fois dans sa vie…
http://ile-en-ile.org/dracius/

https://www.facebook.com/notes/paginauno-la-casa-editrice/pagineincantiere-rue-monte-au-ciel-di-suzanne-dracius/1213433272088043

RUE MONTE AU CIEL de Suzanne Dracius, en librairie ou commande en ligne à l’éditeur (vendeur indépendant, pas « esclave » du géant, « politiquement correct »), cliquer ici :
http://www.amazon.fr/gp/product/B00JFZWECI
Envois en France, Outre-mer, Europe, Amérique du Nord (Québec, Canada - USA)
Ed. Idem - 11,80 €.

Leonarda Oliveri, venue à Paris sous la prestigieuse égide du Centre national du Livre, peaufiner avec l’auteure sa traduction en italien de RUE MONTE AU CIEL, après avoir déjà publié L’ALTRA CHE DANZA (L’AUTRE QUI DANSE) aux éditions Giovanni Tranchida, avait déjà été primée pour sa traduction de « De sueur, de sucre et de sang ». Elle est en lice pour un prix avec sa traduction de RUE MONTE AU CIEL… Puisse le Ciel !…