Voeux & conseils d’écriture bis

Merci aux aspirants poètes et écrivains en herbe
mercredi 6 février 2019
popularité : 90%

Grand merci pour tous ces bons vœux ! Merci aussi aux aspirants poètes et écrivains en herbe qui m’envoient des messages personnels, disant apprécier mes livres – je leur en souhaite d’exquises lectures –, et me demandent conseil pour écrire romans ou poèmes « comme moi ».
Quant à ma réponse, elle sera partiellement décevante pour eux, car je ne pratique pas l’activité d’aide individuelle à la création ou de "ghost writer", et je n’anime plus d’ateliers d’écriture depuis marquis d’Antin. (J’ai déjà du mal à trouver le temps de finir mon propre roman en cours, et je m’avère si perfectionniste que j’ai retouché, remanié et bichonné mon récent recueil de poèmes, SCRIPTA MANENT, tant et si bien qu’il n’a pu être imprimé à temps pour le Marché de la Poésie… « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage »… dixit Boileau.)
À l’instar de la plupart des écrivains et poètes, le principal conseil que je puisse prodiguer est : LISEZ ! Il faut lire avant d’écrire, lire beaucoup.

(Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, il y a plus de gens qui se piquent d’écrire que de gens qui lisent…)

Bonnes lectures, donc !

Nota bene :
Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
Boileau, ART POÉTIQUE.

Et puis, si cela vous tient vraiment à cœur, lancez-vous et envoyez votre manuscrit aux éditeurs qui publient des livres que vous avez aimé lire.

Post-scriptum :
J’ai une amie qui est " écrivain public ", mais contre rémunération, évidemment. (Éventuelle mise en contact en privé ; plaisantins s’abstenir !)