World Literature Today - mai 2024, article sur Frontières ad libitum

Anthologie de poèmes inédits dirigée par Suzanne Dracius
mercredi 29 mai 2024
popularité : 23%

World Literature Today - mai 2024 
Frontières ad libitum : Anthologie de poèmes inédits dirigée par Suzanne Dracius

Frontières ad libitum est une chambre d’écho poétique au programme « Le Printemps des poètes », un événement annuel parrainé par le ministère français de la Culture, le Centre national du livre et le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse. Fondé en 1998, ce programme fait entrer la poésie dans les classes françaises de la maternelle à la terminale pendant deux semaines au mois de mars. La fondatrice du programme, l’actrice Russo-Kurde Amira Casar, a choisi « Visa 2023 » et a programmé quinze mille événements en France et à l’étranger dans des écoles, des universités, des hôpitaux, des parcs, des théâtres, des prisons et des gares.
Suzanne Dracius, l’une des voix les plus importantes des Antilles françaises, a réuni soixante-huit poètes, pour la plupart francophones, originaires de trente-quatre pays pour alimenter une anthologie sur le thème des frontières. Jouant sur les métaphores et les contrepoints, elle a choisi le jour de l’Armistice 2022 pour lancer son appel et a cité l’exhortation d’Aimé Césaire à « polir les armes miraculeuses de la poésie » pour mettre fin à la violence et ouvrir les frontières. Si le projet du ministère de la Culture mettait l’accent sur la frontière comme espace de passage et de franchissement, Dracius soulignait son pouvoir transgressif lié aux migrations volontaires ou involontaires qui redéfinissent les frontières de notre millénaire.
Ancrant son projet dans la culture grecque et romaine, Dracius définit les frontières étymologiquement et historiquement comme des zones armées pour défendre un territoire mais aussi comme des zones naturellement changeantes et floues. Elle promet une « anthologie ardente de phrases et de mots sans frontières qui révèlent une géographie créatrice singulière et plurielle » – l’ensemble du monde francophone et postcolonial français. Dans cette grande déclinaison de frontières en tous genres, seul un tiers des poètes se réclamant d’abord d’un pays d’Europe occidentale s’en réclame aussi d’un autre. Les trente-cinq poètes qui ne revendiquent pas la France comme premier pays ont connu l’exil dans deux pays ou plus. Les poèmes d’Europe occidentale ont tendance à être réfléchis et empathiques, tandis que les poèmes « d’Outre-mer » ont tendance à être autobiographiques et crus. 
Tous les poètes ici présents s’opposent aux frontières, qu’ils considèrent comme artificielles et créées par l’homme. Les oiseaux migrateurs ne connaissent pas de frontières. Prométhée a contribué au progrès en transgressant les frontières. Le corps est une métaphore de l’abolition des frontières dans une étonnante phénoménologie de la pourriture et de la fonte. Le monde est fissuré, comme le montre la forme du « Y » chromosomique. L’héritage colonial de l’impérialisme européen, de Magellan à Hitler, se poursuit par le massacre des écologistes des Premières nations. La paix et la guerre, la richesse et la pauvreté divisent encore les peuples et les langues. Les fréquents jeux de mots homophoniques indiquent une tension entre les langues indigènes et le français officiel. 
Frontières ad libitum nous rappelle le travail qu’il reste à faire pour réconcilier l’héritage francophone. L’anthologie de Dracius crée un lieu de rencontres et de révélations, sa mission de toujours.
Alice-Catherine Carls
University of Tennessee at Martin, USA

– World Literature Today.org. Frontières ad libitum : Anthologie de poèmes inédits dirigée par Suzanne Dracius. Cliquer ici